la prochaine création !

 

 

1914.

Julie, Rose, Jeanne et Louise travaillent dans une usine d’armement. On les appelle les obusettes. Ou encore : les filles aux mains jaunes car la manipulation quotidienne des substances explosives colore durablement leurs mains et leurs cheveux. 

Elles ont, toutes les quatre, un mari, un frère, des enfants sur le front, une famille à nourrir « sans homme à la maison ». Et pour certaines : des rêves d’émancipation...

Dans l’enfer de l’arsenal, empoisonnées chaque jour par cette poudre jaune qui ne part plus à la toilette, payées deux fois moins que les hommes, elles font la connaissance de leur destin d’ouvrières.

La voix de la petite Louise, la suffragette, résonne, éprise de liberté. Jeanne coud les robes noires du deuil et maudit l’ennemi. Julie attend l’amour et aspire la vie. Rose espère son mari...